Etretat est sujet à de nombreuses légendes qui entretiennent mystère et curiosité autour de la ville. La légende de la Chambre des Demoiselles est l’une de ces curieuses histoires que je vais maintenant te raconter.

Qui aurait pu croire que cette crevasse, nichée en haut de la falaise d’Aval, renfermait une mystérieuse et dramatique légende…? Jacinthe, Eléonore et Catherinette sont trois soeurs. Ces trois demoiselles vivent à Etretat. Prude, jolie, tendre, politesse : tels sont les mots qu’on attribue le plus souvent à ces trois jeunes filles qui font bien entendu le bonheur de leurs parents. Peu avant de se marier avec leur bien-aimé, le Seigneur de Fréfossé tombe sous le charme de ces trois jeunes femmes.
Ce seigneur fortuné, Baron qui plus est, ne supportait pas qu’on résiste à ses avances, il adorait par dessus tout obtenir ce qu’il voulait, y compris les femmes. Le Baron de Fréfossé voulait plus précisément les exploiter pour son service personnel et dans son propre château (château qui se trouve à proximité d’Etretat, l’actuel château du Tilleul).

chateau tilleul

Château de Fréfossé, actuel château du Tilleul. (Source : Chiffonbrodeuse)

Bien que prudes et innocentes, ces jeunes demoiselles ont tout de même de la personnalité. Elles repoussent donc les avances de ce grand Seigneur. Furieux, le Seigneur de Fréfossé profite d’une escapade sur les falaises des trois jeunes filles pour aller à leur rencontre.
Apeurées, les demoiselles s’enfuient imprudemment vers une crevasse où elles pensent pouvoir échapper des mains de leur ravisseur. Restant calfeutrées toute la nuit dans leur cachette de fortune, elles s’aperçoivent le lendemain que la sortie de la crevasse est complètement bouchée.
Le Seigneur de Fréfossé avait piégé les jeunes femmes en comblant l’étroit conduit qui leur avait permis d’échapper à la colère incontrôlable du Baron. Les étretatais remarquent rapidement leur disparition et partent ainsi à la recherche des demoiselles. En vain malheureusement…
Trois jours et trois nuits plus tard, sans boire ni manger, les demoiselles succombent à leur terrible sort.

Les fantômes des Demoiselles…

Le jour de leur décès, une étretataise de sortie remarque au sommet de la falaise d’Aval l’envol de trois colombes vers le ciel. L’esprit des trois jeunes femmes…
A la suite de cette dramatique issue, le fantôme des trois jeunes femmes reviennent venger leur mort auprès du Baron de Fréfossé jusqu’à ce que celui-ci paie de ses actes.
Il se dit qu’aujourd’hui, les fantômes des demoiselles roderaient encore le soir et par temps de brouillard autour de la crevasse qu’on appelle couramment et aujourd’hui à Etretat : « La Chambre des Demoiselles ». Alors prend garde à tes rencontres sur la falaise d’Aval et à proximité de la Chambre des Demoiselles… D’après Eugène Anne dans son livre « Les plus belles légendes de Normandie », ces demoiselles défuntes reviendraient fréquemment à Etretat, rôder autour de la crevasse « pour implorer la pitié et la prière des âmes compatissantes ». La légende de la Chambre des Demoiselles entretient toujours un suspense implacable auprès de ceux qui veulent bien croire à ce mystère tragique.
De mon côté, je me suis déjà rendu à proximité de la Chambre des Demoiselles durant la nuit tombée. J’avais à faire à des bruits de fond, des lueurs étranges en direction de la passerelle menant vers la fameuse crevasse. Presque ce sentiment d’être observé…
Peut-être n’était ce qu’une illusion… ou pas ?

Sur ce point d’interrogation qui, j’en conjure, fait un peu froid dans le dos, je te dis à très bientôt sur Etretat Normandie et vers la Chambre des Demoiselles… Plutôt en journée hein 😉 !

F-X

Source photo : Julie Gallais. Merci à elle !

Rédiger un commentaire