Tu as l’habitude d’admirer ses fabuleuses photographies sur Etretat Normandie et sur la page Facebook du blog. Tu vas maintenant pouvoir découvrir l’homme qui se cache derrière l’objectif : mon ami Emmanuel Lefebvre m’a fait l’honneur de se livrer en tant que photographe passionné, à travers cette interview.

F-X : Tu viens à peine de clôturer ton exposition photo à la Guillette, ancienne résidence de Maupassant à Etretat : que retiens-tu de cette expérience et quels ont été les principaux retours de tes visiteurs ?

Emmanuel Lefebvre : Pour la seconde fois, j’ai eu l’occasion de présenter mes photos dans une demeure historique, j’en remercie les propriétaires. Je retiendrais de cette expo que de bonnes choses. Les gens sont venus nombreux, ils ont remarqué de suite mon respect pour le site, le naturel de mes photos et aussi le détail de certaines, mais aussi l’originalité et l’instantanéité… On peut citer également la recherche et la mise en valeur de certains endroits de notre littoral. Certains élus locaux sont venus me rendre visite et même des personnalités de la région Rouennaise s’y sont intéressées.

Etretat a toujours attiré de nombreux artistes pour la beauté du paysage et la variété de ses couleurs. Qu’est ce qui te fascine tout particulièrement à Etretat ?

Etretat est pour moi source d’inspiration pour la beauté de ses paysages mais également de ses alentours autant depuis le bas que le haut de ses falaises par vents et marées. Calme ou démontée, la mer est différente à chaque instant.

mer

La mer déchaînée – par Emmanuel Lefebvre.

Comment as-tu découvert Etretat ?

Je travaille à Etretat depuis plus de 25 ans maintenant, j’ai habité en centre ville pendant 17 ans, mon épouse y est née… : le coup de cœur, de foudre d’un point de vue naturel et humain était inévitable.

Tu as récemment publié un livre photo nommé «Aux Portes d’Etretat». Explique-nous ton initiative et l’atmosphère que tu as souhaité offrir à cet ouvrage ?

« Aux portes d’Etretat » est l’aboutissement d’une année de promenades, en solo ou accompagné sur ou sous les falaises et parfois en intérieur mais aussi en fonction des vents et marées, des caprices de la nature… Toujours au plus près possible du bord pour le bonheur de mes admirateurs.

Sous la Manneporte – par Emmanuel Lefebvre.

Comment définirais-tu le style de tes photographies ?

J’aime la photo pour son renvoi au naturel, je ne retouche jamais et d’aucune façon qu’elle soit… 100 % vraie ! Si une photo retient tous mes regards, il y a de fortes chances pour qu’elle se retrouve partagée ou intégrée au cœur d’une exposition ou d’un livre.

Tu nous fais profiter quotidiennement de tes photographies et en particulier avec la communauté d’Etretat Normandie. En tant que photographe, qu’est ce qui peut nourrir autant ton appétit artistique à Etretat ? Qu’est ce qui te permet de ne jamais te lasser dans cet endroit ?
J’aime l’insolite, l’inattendu mais aussi les variations de lumière et les différentes ambiances (lever ou coucher de soleil), la quiétude ou la démence des éléments donc Etretat est l’endroit idéal pour moi.

La photo insolite d’un renard sur la plage d’Etretat – par Emmanuel Lefebvre.

Le Jardin d’Etretat a ouvert il y a peu sur les hauteurs de la falaise d’ Amont et on remarque ton fort intérêt pour ce lieu si l’on se fie aux dernières photos que tu as partagé. Peux-tu présenter cette toute nouvelle attraction artistique à Etretat ?

« Aux Jardins d’Etretat » est un nouveau lieu et ce n’est que du bonheur !! Passez l’entrée et vous serez transportés dans une ambiance poétique et romantique où se réunissent des essences d’arbres et de plantes sous forme de taupières pour certaines au cœur desquels se mêlent des visages reproduisant des expressions humaines. Pour ma part j’aime beaucoup « Le bisou  » ou encore « La langue » mais aussi toutes les autres. Il ne faut pas oublier le point de vue magnifique sur nos falaises jusqu’à l’actuel coucher de soleil hivernal.
Le tout sur fond de mélodies (8 différentes) qui se diffusent dès que vous tournerez la clé d’une boite à musique qui vous rappellera votre enfance. La dernière partie de ce petit paradis ouvrira ses portes en mars 2017.

jardin etretat

Aux Jardin d’Etretat – par Emmanuel Lefebvre.

Raconte-nous l’un des moments les plus insolites de ta vie de photographe à Etretat ?

Je me souviendrai du jour ou par gros coefficients, je me suis aventuré jusqu’au pied de l’Aiguille de Belval à Etigues. Je me suis retrouvé seul face à ce monstre de minéral et de trésors géologiques qui repose sur une assise très fragile. Je me rappellerai également du jour de Mars 2015 par coefficient 117 où j’ai pu faire le tour complet de l’Aiguille. J’ajouterai enfin le moment où j’ai pu m’asseoir sur un promontoire rocheux sur l’arrière de l’Arche face à la Manneporte, perché à au moins 10 mètres de haut avec le dernier de mes fils (Louis).

Imaginons qu’un jour, on te propose de prendre la photo que tu as toujours rêvé d’obtenir à Etretat, quelle serait-elle ?

Etretat depuis le ciel (à l’étude pour 2017 en ULM).

Tu parcours Etretat dans ses moindres recoins : quel lieu en particulier aimerais-tu recommander à nos nombreux tourtereaux en visite à Etretat pour l’échange d’un baiser amoureux ?

Etretat et ses falaises sont très prisées par le monde entier et en particulier bon nombres d’amoureux, pour l’échange d’un baiser je vois bien une petite crique cachée face à l’Aiguille accessible par une faille nichée derrière l’ Arche.
J’irais moi-même sur la plage d’Etigues beaucoup moins fréquentée et tout aussi magnifique, j’avancerais jusqu’à l’autre Aiguille (Belval) à laquelle d’ailleurs je rends honneur dans mon livre tout comme ladite « Faille d’Etretat ».

aiguille

L’ombre de l’arche d’Aval sur l’Aiguille – par Emmanuel Lefebvre.

Un petit message à adresser en particulier aux internautes d’Etretat Normandie ?

Pour les internautes d’E.N.je voudrais vous dire que pour 2017 je vous souhaite « tous les Bonheurs du monde »… à Etretat. Etretat source d’inspiration, de bonheur, de paradis visuels, de souvenirs merveilleux. Je compte sur FX mon fidèle ami et très cher pour vous faire partager certains de mes clichés « Bonheur » ou  » Découvertes » voire « Insolites  » d’Etretat. Je vous retrouverai en 2017 peut-être au détour d’une sortie photo envisagée mais aussi pour la parution de mon prochain livre déjà à l’étude. J’envisage une série de clichés depuis la mer et même depuis le ciel… Je prendrai grand plaisir à « m’envoyer en l’air » pour le plaisir de vos yeux. Je vous souhaite à tous une très bonne année 2017 à tous !

Write A Comment